| | | 百度
  French.xinhuanet.com | Edition européenne | Edition nord-américaine  
ENGLISH
 
   
 

Algérie/législatives : le scrutin se déroule dans le calme (SYNTHESE)

        French.xinhuanet.com | Publié le 2019-10-23 à 04:46
百度 小贴士:虽然在迪士尼乐园里仍然明令禁止酒精进入,这是为了保持创始人的家庭氛围愿景,但是在乐园门外的迪士尼市区,啤酒正在以前所未有的方式敲门。


(Xinhua)

ALGER, 4 mai (Xinhua) -- Les élections législatives pour le renouvellement des représentants de l'Assemblées populaires nationale (APN) ont pris fin jeudi à 20h00 (19h00 GMT), à l'issue d'une journée de vote qui s'est déroulée dans le calme à l'exception de quelques cas d'irrégularité signalés dans certaines régions de l'Algérie.

Depuis 08h00, heure locale (07h00 GMT), les électeurs algériens se rendaient successivement dans les quelque 53.000 bureaux de vote répartis à travers l'ensemble des 48 provinces du pays pour élire leurs représentants au niveau du Parlement. Aussit?t les bureaux de vote fermés, l'opération de dépouillement a commencé, en attendant que les résultats officiels et définitifs soient comme d'habitude communiqués le lendemain du scrutin par le ministre de l'Intérieur.

Jusqu'à 17h00, le taux de participation au niveau national a atteint 33,53%, a-t-on appris du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales.

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, le Premier ministre Abdelmalek Sellal, ainsi que de hauts responsables de l'Etat ont tour à tour, accompli leur devoir électoral dans la journée.

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Nourredine Bedoui a annoncé que les électrices et électeurs continuaient d'affluer vers les 12.115 centres de votes comptant 52.734 bureaux pour choisir leurs futurs représentants dans la future législature et l'opération se poursuivait de "fa?on ordinaire".

De son c?té, le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, a déclaré que les élections législatives se déroulaient "sereinement et normalement" à travers tout le territoire national et que le nombre de saisines parvenues à la HIISE "ne dépasse pas les quinze et concernent toutes la concurrence" entre les listes en lice.

En réalité, des troubles à l'ordre public ou d'éventuelles attaques terroristes à l'intérieur ou à l'extérieur des bureaux de vote ne constituait pas la hantise des autorités politiques et sécuritaires du pays. Le grand défi lors de ce rendez-vous était de convaincre les citoyens à aller voter pour éviter un boycott massif des élections, ont fait remarquer des observateurs locaux.

Dans le fichier électoral, le nombre d'électeurs concernés par les législatives est de 23.251.503 électeurs, dont 45,85% sont des femmes.

L'APN est composée de 462 membres élus au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans. Elle est composée des principaux partis algériens, soit le Front de libération nationale (FLN), le Rassemblement national démocratique (RND), le Mouvement pour la société de la paix (MSP) et plusieurs partis d'opposition dont le Front des forces socialistes (FFS), le Parti des travailleurs (PT) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD).

Lors des élections du 10 mai 2012, les deux partis au pouvoir (FLN et RND) ont à deux seuls récoltés 291 sièges des 462 à pourvoir.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
french.xinhuanet.com

Algérie/législatives : le scrutin se déroule dans le calme (SYNTHESE)

Publié le 2019-10-23 à 04:46 | french.xinhuanet.com


(Xinhua)

ALGER, 4 mai (Xinhua) -- Les élections législatives pour le renouvellement des représentants de l'Assemblées populaires nationale (APN) ont pris fin jeudi à 20h00 (19h00 GMT), à l'issue d'une journée de vote qui s'est déroulée dans le calme à l'exception de quelques cas d'irrégularité signalés dans certaines régions de l'Algérie.

Depuis 08h00, heure locale (07h00 GMT), les électeurs algériens se rendaient successivement dans les quelque 53.000 bureaux de vote répartis à travers l'ensemble des 48 provinces du pays pour élire leurs représentants au niveau du Parlement. Aussit?t les bureaux de vote fermés, l'opération de dépouillement a commencé, en attendant que les résultats officiels et définitifs soient comme d'habitude communiqués le lendemain du scrutin par le ministre de l'Intérieur.

Jusqu'à 17h00, le taux de participation au niveau national a atteint 33,53%, a-t-on appris du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales.

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, le Premier ministre Abdelmalek Sellal, ainsi que de hauts responsables de l'Etat ont tour à tour, accompli leur devoir électoral dans la journée.

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Nourredine Bedoui a annoncé que les électrices et électeurs continuaient d'affluer vers les 12.115 centres de votes comptant 52.734 bureaux pour choisir leurs futurs représentants dans la future législature et l'opération se poursuivait de "fa?on ordinaire".

De son c?té, le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, a déclaré que les élections législatives se déroulaient "sereinement et normalement" à travers tout le territoire national et que le nombre de saisines parvenues à la HIISE "ne dépasse pas les quinze et concernent toutes la concurrence" entre les listes en lice.

En réalité, des troubles à l'ordre public ou d'éventuelles attaques terroristes à l'intérieur ou à l'extérieur des bureaux de vote ne constituait pas la hantise des autorités politiques et sécuritaires du pays. Le grand défi lors de ce rendez-vous était de convaincre les citoyens à aller voter pour éviter un boycott massif des élections, ont fait remarquer des observateurs locaux.

Dans le fichier électoral, le nombre d'électeurs concernés par les législatives est de 23.251.503 électeurs, dont 45,85% sont des femmes.

L'APN est composée de 462 membres élus au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans. Elle est composée des principaux partis algériens, soit le Front de libération nationale (FLN), le Rassemblement national démocratique (RND), le Mouvement pour la société de la paix (MSP) et plusieurs partis d'opposition dont le Front des forces socialistes (FFS), le Parti des travailleurs (PT) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD).

Lors des élections du 10 mai 2012, les deux partis au pouvoir (FLN et RND) ont à deux seuls récoltés 291 sièges des 462 à pourvoir.

010020070770000000000000011100001362578241
百度